Menu Search

L'AAH à 759,98 euros par mois depuis le 1er avril

Article publié le 03/04/2012 à 17:36

Revalorisé en même temps que les autres allocations familiales, l'allocation aux adultes handicapés (AAH) a augmenté de 2,2 % le 1er avril dernier. son montant mensuel est désormais de 759,98 euros. Elle passera à 776,59 euros par mois le 1er septembre.

L'AAH à 759,98 euros par mois depuis le 1er avril

Une revalorisation de 2,2 % le 1er avril

Alors que la plupart des allocations familiales n'auront augmenté que de 1 % ce 1er avril 2012, l'allocation aux adultes handicapés (AAH) s'est vue revalorisée de 2,2 %.

Désormais le montant de l'allocation est donc de 759,98 euros par mois contre 743,62 euros auparavant. En cinq ans, le montant de cette allocation a ainsi augmenté de 25 %. À titre de comparaison, les allocataires de l'AAH ne percevaient à ce titre que 621,27 euros par mois en 2007.

Prenant bonne note de cette augmentation, le Comité d’entente des associations représentatives de personnes handicapées et de parents d’enfants handicapés, regroupant des dizaines d'associations dont l'association des paralysés de France (APF), regrette néanmoins que cette revalorisation ne soit pas plus conséquente sur cette période.

Pour le Comité d'entente "le montant de l'AAH reste très en dessous du seuil de pauvreté et avec la crise, de plus en plus de personnes en situation de handicap se retrouvent en situation de précarité".

Sur le fond, les associations dénoncent également des conditions d'octroi de l'AAH trop strictes, notamment sur la prise en compte des ressources du conjoint. Cette dernière accroissant la dépendance financière des allocataires handicapés.

Une revalorisation supplémentaire de 2,19 % le 1er septembre

D'après un communiqué du ministère des solidarités et de la cohésion sociale, une nouvelle revalorisation de l'AAH devrait intervenir au 1er septembre 2012. Annoncée à 2,19 %, cette revalorisation devrait porter le montant mensuel de l'allocation à 776,59 euros.

Pour rappel, l'allocation aux adultes handicapés est octroyée aux personnes présentant un taux d'incapacité de 50 à 80 % et offrant d'une "une restriction substantielle d'accès à l'emploi", ainsi qu'aux personnes reconnues "incapables" à plus de 80 %.

Dossier lié à cette actualité