Menu Search

Allocations : plus de 100 millions d'€ de fraudes détectées en 2011

Article publié le 01/02/2013 à 15:02

D’après les statistiques de la Cnaf, le montant des fraudes aux allocations s’élèverait à 101,5 millions d’euros pour l’exercice 2011. Un chiffre en hausse par rapport à 2010, mais qui témoigne surtout d’une meilleure efficacité des services de détection.

Allocations : plus de 100 millions d'€ de fraudes détectées en 2011

Plus de 100 millions d’euros de fraudes

La caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) a rendu publics les derniers chiffres de lutte anti-fraude. Portant sur l’année 2011, le rapport établi témoigne d’un montant de 101,5 millions de fraudes détectées pour les seules prestations familiales.

Par rapport à 2010, c’est donc 15 % de fraudes en plus qui ont été détectés. Les prestations les plus concernées par ces fraudes sont le revenu de solidarité active (RSA) et l’allocation de logement à caractère social (ALS).

Ces fraudes sont principalement dues (67 %) à des déclarations de ressources ou d’activité « non à jour ». Les dissimulations de concubinage (27 %) et des faux ou usages de faux documents (6 %) représentent le reste de ces escroqueries.

Davantage de fraudes détectées en 2012

Selon Hervé Drouet, directeur général de la Cnaf, en 2012, la détection des fraudes devrait rendre compte de résultats encore plus importants, ceci en raison de la mise en place de la technique de detamining.

Cette dernière consiste à l’extraction et au tri d’informations à partir d’un volume important de données. L’ordinateur détecte la fréquence des changements de revenus de chacun, le changement de logement, le tout croisé avec la situation familiale.

Une enquête de voisinage est ensuite menée pour trouver s’il y a des dissimulations de concubinage. Hervé Drouet précise que « Dans plus de la moitié des cas, quand un contrôleur va faire un contrôle ciblé sur la base du datamining, il trouve quelque chose ».

Dossier lié à cette actualité