Menu Search

CAF: 1,5 millions d'euros détournés en Île-de-France

Article publié le 20/04/2011 à 16:49

Le plan renforcé de lutte anti-fraude à peine lancé, des détournements de plus en plus faramineux sont dévoilées. En Île-de-France, la CAF du Val-d'Oise (93) a ainsi mis a jour une arnaque d'environ 1,5 millions d'euros.

CAF: 1,5 millions d'euros détournés en Île-de-France

Une fausse association d'aides aux locataires

Digne des combines mafieuses, la fraude mise à jour par les efforts conjoints de la CAF de Seine-Saint-Denis (94) et la CAF du Val-d’Oise (95) est plutôt impressionnante.

Sous couvert d'associations d'aide aux locataires dont il avait la gestion, un homme aurait ainsi détourné au moins 1,5 millions d'euros sous la forme d'allocations logement. Percevant ces allocations au nom de logements fictifs, ce dernier aurait expliqué son geste par un motif humanitaire. L'argent ainsi récolté (et encaissé sur son compte personnel) aurait été, en fait, destiné à des expatriés et étrangers en situation de nécessité.

Le Val-d'Oise et la Seine-Saint-Denis dans la liste des 13

Appréhendé fin mars,l'individu a ainsi été arrêté quelques jours avant l'annonce de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale, quant au renforcement drastique des contrôles. Il n'est pas dit pour autant que les juges soit plus cléments à l'encontre du fraudeur.

Les deux départements concernés font partis des 13 cités par Roselyne Bachelot et la caisse nationale d'allocations familiales (CNAF), comme devant faire l'objet d'un contrôle renforcé. Pour mémoire, ce renforcement implique, entre autre, une mobilisation important des moyens et effectifs de contrôle (142 agents assermentés) ainsi qu'une coopération interdépartementale renforcée.