Menu Search

Fraudes sociales : l'État lance une nouvelle campagne de sensibilisation

Article publié le 01/09/2011 à 14:23

À travers une large campagne de communication de 3 semaines (spots radios et actions locales), l'ensemble des pouvoirs publics se mobilisent pour sensibiliser les français au risque et conséquences des fraudes sociales.

Fraudes sociales : l'État lance une nouvelle campagne de sensibilisation

Une mobilisation nationale

Du 29 août au 18 septembre, l'ensemble des pouvoirs publics réunis par la délégation nationale à la lutte contre les fraudes (DNLF) lancent leur grande campagne de sensibilisation.

Par le biais de 6 spots diffusés sur les grandes radios généralistes ou non, métropolitaines et d'outres-mers et grâce à des actions plus locales relayées par les caisses et organismes régionaux, les différents ministères  et agences nationales, comme l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (ACOSS), ou les URSSAF, souhaitent intensifier le processus déclenché en début d'année. D'après le communiqué officiel, "cette campagne renforce les plans d'actions contre les fraudes mis en place par l’État et la Sécurité sociale, en cohérence avec le renforcement des sanctions encourues par les fraudeurs".

Cette campagne vise ainsi à sensibiliser les usagers  pouvant être tentés de "frauder", en rappelant notamment les risques encourus, et les conséquences et préjudices individuels et collectifs causés par les fraudes.

Comme le rappelle le communiqué, "au total, depuis 2007, la fraude sociale détectée a ainsi augmenté de 40%. Pour l'année 2010, ce sont 3,4 millions d'euros de fraudes fiscales, sociales et douanières qui ont été détectées".