Menu Search

Handicap : l'APF trace les plages accessibles

Article publié le 27/07/2012 à 11:59

L'association des paralysés de France (APF) a lancé sur son blog une carte interactive où les lieux de baignades accessibles aux personnes handicapées sont indiqués avec les détails des équipements disponibles sur place.

Handicap : l'APF trace les plages accessibles

Une carte interactive

Dans le but que les personnes handicapées à mobilité réduite puissent profiter pleinement de leurs vacances en allant à la plage ou encore au bord d'un lac, l'APF a décidé de mettre en ligne sur son blog une carte interactive où tous les plans d'eau de France, accessibles à ces personnes, sont répertoriés.

Son utilisation est simple, il suffit de cliquer sur la région de son choix, puis sur le département souhaité et les lieux de baignades accessibles s'affichent ainsi que le matériel mis à la disposition des personnes handicapées motrices.

Le site des « vacances accessibles » de l'association permet aussi d'obtenir d'autres informations pouvant être nécessaires pour les vacances, comme les transports, les assurances, l'hébergement, ou encore les aides humaines ou techniques.

Les personnes paralysées peuvent ainsi partir en groupe, en famille ou bien seules en vacances et organiser leur séjour comme elles le souhaitent. Le site est régulièrement mis à jour, grâce à la collaboration du Réseau national des destinations départementales (RN2D) et à celle des nombreux comités départementaux du tourisme.

L'association des paralysés de France

L'APF est une association créée en 1933 par 4 jeunes atteints de la poliomyélite, maladie qui crée une paralysie, des jambes en général. Ces derniers n'acceptant pas l'exclusion dont ils étaient victimes ont décidé de créer ce collectif.

Au bout de 70 ans, l'association nationale est toujours un mouvement revendicatif et une association qui s'occupent de la gestion de services et d'établissements médico-sociaux et dont le fonctionnement s'appuie sur une charte.

Ce collectif a pour but de faire participer socialement les personnes souffrant de déficience motrice, de les défendre et d'améliorer leur santé et leur situation sociale ainsi que le matériel dont ils ont besoin.