Menu Search

Handicap et scolarité : 1500 AVSi seront recrutés d'ici septembre 2012

Article publié le 16/07/2012 à 10:56

Un rapport du Sénat montre que 20 000 enfants handicapés sont actuellement sans solution de scolarisation en France. Le ministre de l'Éducation nationale a, lui, pour objectif de faire de l'accompagnement des enfants handicapés, un « vrai métier ».

Handicap et scolarité : 1500 AVSi seront recrutés d'ici septembre 2012

Un besoin grandissant

Pour le gouvernement, « l'accès à l'école est une priorité », mais « les accompagnants manquent » pour les élèves handicapés, comme l'a expliqué la ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti.

Dès la rentrée 2012, 1 500 auxiliaires de vie scolaire individuels (AVSi) supplémentaires seront recrutés, a rappelé Mme Carlotti, qui fera « à l’automne » des propositions avec le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon pour élaborer « un vrai métier ».


Selon elle, « C’est une anomalie à laquelle il faut mettre fin ». « Il faut définir un niveau requis préalable, donner une véritable formation et fixer un statut qui doit être pérennisé », a-t-elle ajouté.

En effet, beaucoup estiment que davantage de formations spécialisées pour les enseignants, psychologues, principaux et directeurs de collèges et lycées seraient nécessaires.

Un rapport du Sénat fait état du chiffre inquiétant de « 20.000 enfants handicapés sans solution de scolarisation ». Les trois quarts d'entre eux sont placés dans des établissements médico-sociaux, ces derniers n'ayant pas systématiquement de pont avec le système scolaire.

Une répartition plus précise des fonctions

Un décret qui définira « plus précisément l’aide individuelle et l’aide mutualisée apportées aux élèves handicapés » sera bientôt publié, comme l'a indiqué Marie-Arlette Carlotti.

Ce nouveau décret permettra d'organiser une répartition plus précise des fonctions des AVSi et des Asco grâce aux types d'aide dont un enfant peut bénéficier.

L’aide individuelle répond aux besoins d’élèves qui requièrent une attention soutenue et continue. Elle est assurée par un auxiliaire de vie scolaire. L’aide mutualisée, assurée par un assistant de scolarisation, est apportée à plusieurs élèves simultanément au sein d’une école ou d’un établissement du second degré.

Ces personnes sont nécessaires à l'épanouissement de l'enfant, elles l'aident dans les actes de la vie quotidienne comme le lever et le coucher du jeune enfant en maternelle, dans l’accès aux apprentissages en facilitant l’expression de l’élève et en l'aidant à communiquer, et dans les activités de la vie sociale et relationnelle en général.