Menu Search

L'IGAS juge les aides aux logements inefficaces

Article publié le 25/07/2012 à 19:28

La ministre du Logement, Cécile Duflot, s'est vu remettre un rapport de l'inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur l'évaluation des aides personnelles au logement. Ces dernières auraient perdu en efficacité selon ce rapport.

L'IGAS juge les aides aux logements inefficaces

Les aides au logement dépassées

Les aides au logement n'aident plus autant les locataires à payer leur loyer, c'est ce qu’indique le rapport de l'IGAS remis à la ministre du Logement.

En France, plus de 6.3 millions de personnes bénéficient de ces aides qui ne sont pas en accord avec les prix du marché. L'aide personnalisée au logement (APL), l'allocation de logement sociale (ALS) et l'allocation de logement familiale (ALF) représentent plusieurs milliards d'euros pour l’État.

Or, selon l'IGAS, le barème de ces aides n'a pas été suffisamment revalorisé par rapport à l'évolution du prix du marché. Ainsi, malgré le versement des aides, la part des revenus d'une famille consacrée au logement n'a pas cessé d'augmenter pendant les dernières années.

L'IGAS déplore également le fait que ces aides ne soient pas versées au moment où les bénéficiaires en ont le plus besoin.

Le cas des étudiants aussi évoqué

Les auteurs du rapport ont aussi évoqué le cas des étudiants pour qui les aides ne sont pas équitables. En effet, « le cumul de l'aide personnelle au logement pour un étudiant avec un avantage fiscal pour sa famille pose une question d'équité ».

La proposition faite par les auteurs est la même que Nicolas Sarkozy en 2010 selon laquelle « le choix de demander une aide personnelle au logement exclurait pour la famille la possibilité de rattacher le bénéficiaire à son foyer fiscal ».

Cette solution pourrait permettre de faire des économies non négligeables. De plus, compte tenu de l'indécence de certains logements, les auteurs estiment que la suspension de l'aide au logement devrait avoir « un rôle incitatif pour les bailleurs » afin qu'ils effectuent « les travaux nécessaires ».

Dossier lié à cette actualité