Menu Search

La CGT boude le vote du budget de la CAF de l'Aude

Article publié le 08/11/2012 à 10:04

Accusant comme d'autres caisses un nouveau retard dans le traitement de ces dossiers, la CAF de l'Aude a fermé ses portes au public cette semaine. En interne, d'autres tensions apparaissent avec le vote du budget modificatif.

La CGT boude le vote du budget de la CAF de l'Aude

Le retard dans le traitement des dossiers bloque le budget

À l'instar de la caisse d'allocations familiales (CAF) du Nord, la CAF de l'Aude (11) a dû fermer ses portes au public, le personnel de l'accueil devant prêter main-forte au reste des employés pour le traitement des dossiers en retard.


Cette fermeture ponctuelle a suscité le mécontentement des allocataires ainsi que des syndicats membres du conseil d'administration. Patrick Grèze, délégué CGT, trouve ainsi inadmissible que « le conseil d'administration n'ait pas été consulté ».

En raison de cette non-consultation du conseil et dénonçant les conditions de travail des agents de la CAF, la CGT a décidé de ne pas voter le budget modificatif, une façon de se faire entendre étant donné que dans tous les cas ce budget sera adopté.

La CGT témoigne d'une « surcharge de travail et du nombre de dossiers en constante augmentation », en particulier la perte de 200 000 euros en emplois à durée indéterminée (CDI) et 300 000 euros en contrat à durée déterminée (CDD).

À l'opposé, Yann Pesselier, directeur de la CAF de l'Aude, se dit satisfait de la sérénité qui a régné lors de ce conseil. Lorsque la question de l'accueil des allocataires lui est posée, il précise que « le problème de l'accueil n'est pas propre à la CAF de l'Aude, c'est partout pareil en France ».