Menu Search

Les prestations familiales revalorisées à 1 % au 1er avril

Article publié le 14/03/2012 à 18:41

Dans un communiqué daté du jeudi 8 mars, la CNAF a confirmé la revalorisation des prestations familiales de seulement 1 % au 1er avril 2012 en raison d'un calcul désormais basé sur la croissance et non plus sur l'inflation.

Les prestations familiales revalorisées à 1 % au 1er avril

Une économie de 140 millions d'euros

Comme annoncé dans le plan de rigueur du gouvernement, la revalorisation des prestations familiales est désormais indexée sur la croissance.

Reportée qui plus est de trois mois, cette nouvelle revalorisation s'avère au finale beaucoup moins avantageuse pour les familles. Pour l'État, ce nouveau mode de calcul devrait permettre une économie de 130 à 140 millions d'euros cette année.

D'après un communiqué officiel de la caisse nationale d'allocations familiales (CNAF) daté du 08 mars 2012,  les allocations et prestations familiales seront ainsi revalorisées de 1 % à compter du 1er avril.

Le nouveau montant des allocations familiales

La CNAF a donc défini le nouveau montant des allocations familiales à compter du 1er avril 2012 comme suit :

  • 127,05 euros par mois pour deux enfants de moins de 20 ans à charge ;
  • 289,82 euros par mois pour trois enfants de moins de 20 ans à charge ;
  • 162,78 euros par mois à partir du quatrième enfant à charge et pour  tout enfant supplémentaire.

Dans les départements d'outre-mer (Dom), une allocation de 23,35 euros par mois sera versée dès le 1er enfant à charge.

Le système de majorations également réévalué

Concernant les majorations, là aussi les règles en la matière vont changer. Ainsi pour les enfants nés après le 30 avril 1997, une majoration mensuelle unique de 63,53 euros pourra être appliquée par enfant à compter du mois suivant leur 14ème anniversaire.

Pour les enfants nés avant le 1er mai 1997, deux majorations sont encore possible : une majoration de 35,74 euros par enfant âgé de moins de 16 ans et de 63,53 euros pour les plus de 16 ans.

Ici, la véritable différence entre la métropole et les Dom réside dans la majoration perçue pour un enfant unique. Inexistante en métropole, elle devrait s'élever à 14,65 euros par mois à compter du mois suivant le 14ème anniversaire de l'enfant puis à 22,51 euros par mois à compter du mois civil suivant son 16ème anniversaire.

À noter toutefois que dans les Dom comme en métropole, lorsque le foyer ne présente que deux enfants à charge, la majoration n'est possible que pour le deuxième enfant.