Menu Search

Logements étudiants: Valérie Pécresse propose 12 réformes

Article publié le 14/04/2011 à 18:45

À l'occasion de la conférence nationale sur le logement étudiant, |a ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche Valérie Pécresse, a annoncé la mise en place |d'une douzaine de réformes. Au programme, 2 fois plus de logements devraient ainsi être créés à l'horizon 2020.

Logements étudiants: Valérie Pécresse propose 12 réformes

Des réformes nécessaires

C'est un fait établi, obtenir un logement quand on est étudiant est un vrai chemin de croix. Entre loyers exorbitants, refus de propriétaires et logements insalubres, difficile d'obtenir une logement digne de ce nom.

À ce sujet une conférence nationale sur le logement étudiant a donc eu lieu la semaine dernière à Paris. La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche présente sur les lieux en a donc profité pour présenter 12 "grandes "propositions" de réformes portant tant sur la quantité que sur la qualité des logements étudiants proposés. Ont ainsi été présentés :

  • la création d'un tableau de bord des logements étudiant ;
  • la création d’un portail unique pour trouver des logements étudiants ;
  • le développement des habitats modulaires :
  • l'instauration d'un label « CROUS » pour les logements dans le parc privé ;
  • le maintien de l'effort dans la durée, relatif au financement du gouvernement de rénovations et de création de bâtiment étudiants ;
  • la mise en place d’une caution CROUS pour les étudiants sans cautions parentales ;
  • la mise en place un forum du logement étudiant ;
  • l'organisation de schémas directeurs pour le logement étudiant ;
  • une politique d'encouragement la colocation et le logement intergénérationnel ;
  • la protection les étudiants locataires de micro-surface ;
  • le renforcement des aides aux étudiants en difficulté ;
  • et le renforcement de la lutte contre les pratiques frauduleuses.

Pour les syndicats cet "énième" plan de réforme ne serait qu'une illusions de plus, de la "poudre au yeux". Ces derniers considérant les 12 mesures énoncées comme vides, ne présentant aucune propositions de fond ou d'actions concrètes.