Menu Search

Loire-Atlantique : 8 millions d’euros en plus pour le RSA

Article publié le 19/06/2013 à 10:09

Le conseil général de Loire-Atlantique s’apprête à voter une rallonge de 8 millions euros pour faire face à la forte augmentation du nombre d’allocataires du RSA.

Loire-Atlantique : 8 millions d’euros en plus pour le RSA

La Loire Atlantique vote une rallonge pour le RSA

Le département de la Loire-Atlantique a vu le nombre de ses allocataires augmenter fortement depuis l’année dernière (+9,5 % depuis juillet 2012). Il y a aujourd’hui 27 000 personnes bénéficiaires du RSA socle dans le département.

Le conseil général a engagé en 2012 la somme de 109 millions d’euros pour financer le RSA. Pour 2013, le budget de prévision avait été établi à 115 millions d’euros, mais la somme ne sera vraisemblablement pas suffisante.

C’est pour cette raison que le conseil général parle de rallonger le budget de 8 millions d’euros. Il sera discuté de cette possibilité à la prochaine session du conseil général.

Le quotidien Ouest France précise que selon le conseil général, le département serait le premier de France en terme de nombre de contrats aidés dédiés aux allocataires du RSA. La nouvelle priorité du CG est désormais de mettre en relation les bénéficiaires avec les entreprises de la région, telles que Airbus, Vinci, ERDF, etc.

Les dépenses sociales des départements en hausse

Sur le plan national, les dépenses des départements sont globalement en hausse. Selon un rapport de l’Observatoire national de l’action sociale (Odas), elles ont augmenté de 3,3 % en 2012 tandis que les recettes des départements n’ont augmenté que de 1,2 %.

Les dépenses viennent surtout des allocations « qui se partagent à égalité entre le RSA et les allocations de soutien à l’autonomie » selon le rapport.

L’État donne à l’heure actuelle environ 5,7 milliards d’euros aux régions pour financer le RSA, mais comme le nombre d’allocataires a fortement augmenté, les dépenses dues au RSA ont augmenté pour atteindre 7,23 milliards d’euros. Les départements doivent donc assumer la différence, soit environ 1,53 milliard d’euros pour l’année 2012.

Source image : Wikimedia Commons (Adam Bishop/CC-by-sa)

Dossier lié à cette actualité

À propos des actualités

AideFamille est un portail indépendant de la CAF.

AideFamille vous informe continuellement des nouvelles sur les CAF : modifications des dispositifs de soutien aux familles et aussi l'actualité locale des agences de la CAF en France

Publicité