Menu Search

Précarité énergétique : les solutions du médiateur de l’Énergie

Article publié le 14/06/2013 à 13:08

Le médiateur national de l’énergie a publié son rapport annuel. Selon lui, 8 millions de Français ont du mal à régler leurs factures d’énergie. Le rapport propose la création d’un « chèque énergie » pour aider les plus modestes.

Précarité énergétique : les solutions du médiateur de l’Énergie

Le médiateur propose un « chèque énergie »

Selon le dernier rapport du médiateur de l’énergie, les Français sont de plus en plus nombreux à avoir du mal à payer leurs factures d’énergie.

Face à cette forte augmentation de la précarité énergétique, le médiateur national de l'énergie, Denis Merville, propose dans son rapport de revenir à l’idée, déjà évoquée par le passé, d’un « chèque énergie » pour aider les foyers les plus modestes.

En effet, comme les tarifs sociaux n’aident que 1,2 million de foyers, ce qui paraît insuffisant, Denis Merville propose de les remplacer par un « chèque énergie » qui pourrait être versé en même temps que l’Allocation au logement.

Denis Merville estime que ce chèque devrait concerner tous les modes de chauffage et mobiliser au total un milliard d’euros, au lieu des 200 000 euros actuellement sollicités par les tarifs sociaux.

Le médiateur de l’énergie demande également à ce que la hausse de l’énergie soit évaluée sur plusieurs années afin que les usagers modestes puissent anticiper l’augmentation des factures énergétiques.

Augmentation de la précarité énergétique

Avec 8 millions de personnes en France qui ne parviennent que difficilement à payer leurs factures d’énergie, le rapport 2012 du médiateur de l’énergie constate l’augmentation de la précarité énergétique dans le pays.

En effet, comme le note Le Monde, le rapport montre qu’en 2012 « 18 % des dossiers traités par ses services concernaient des personnes en difficulté de paiement, avec une dette moyenne supérieure à 1 900 euros » alors qu’en 2011, ils n’étaient que 15 % dans ce cas.

Selon le rapport, quatre Français sur dix déclarent avoir limité le chauffage de leur habitation, pour pouvoir être en mesure de payer la facture.

Source image : Wikimedia Commons (Hautala/CC-by-sa)