Menu Search

Sécurité sociale : 480 millions d'euros de fraudes détectées en 2011

Article publié le 24/07/2012 à 19:18

Les caisses de la Sécurité sociale ont relevé environ 480 millions d'euros de fraudes en 2011, soit 22 millions de plus en un an. Deux explications sont possibles à cette hausse, soit les fraudeurs sont plus nombreux, soit ils sont mieux traqués.

Sécurité sociale : 480 millions d'euros de fraudes détectées en 2011

Plusieurs branches touchées

Dans un bilan publié sur le site du ministère de l'Économie, la délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF) a révélé une augmentation de 5 % de la fraude concernant la Sécurité sociale, qui atteint donc aujourd'hui 479,5 millions d'euros.

Toutes les branches sont touchées. Par exemple, en ce qui concerne l'assurance maladie, le rapport compte 17,5 millions d'euros d'escroqueries émanant des infirmiers, soit 38 % de plus qu'en 2010, et 7 millions d'euros provenant des médecins, environ 27 % de plus, sur la même période.

En ce qui concerne les sommes versées à tort aux familles, le total s'élève à 101,5 millions d'euros, soit une augmentation de 12,5 % en un an. Ensuite, la branche retraite, elle, obtient 42,5 % de fraudes de plus qu'en 2010. Le travail dissimulé est, lui aussi, en augmentation d'environ 11,8 % en un an.

Des fraudeurs mieux traqués

La Caf et l'Urssaf ont renforcé leur politique de contrôle. En effet, plus de 40 000 établissements ont été contrôlés de manière préventive par l'Urssaf.

En ce qui concerne la Caf, elle a vu le préjudice moyen par dossier diminuer de quelques centaines d'euros passant de 6975 euros en 2010 à 6761 euros en 2011, le tout grâce à une détection plus précoce des arnaques.

Concernant le travail illégal, des efforts ont aussi été réalisés, en effet, 136 000 contrôles ont eu lieu en 2010-2011 dans les secteurs qualifiés de prioritaires.

Grâce à cette meilleure détection des fraudeurs, l'assurance maladie a tout de même réalisé un bénéfice de 150 millions d'euros en 2011.