Menu Search

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2013 dévoilé

Article publié le 03/10/2012 à 16:44

Le gouvernement a dévoilé son projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013 qui devrait réduire le déficit de plusieurs milliards d'euros. Le tout sera possible par une meilleure organisation des soins et des prélèvements supplémentaires.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2013 dévoilé

Des dépenses de santé resserrées

Le gouvernement a présenté, il y a quelques jours, son premier projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2013).

Ce « budget combat » comme le qualifie le gouvernement a pour but de réduire le déficit de plusieurs milliards d'euros en passant par un encadrement plus serré des dépenses de santé et une meilleure organisation des soins.

Selon la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, sans ces nouvelles mesures, le budget de la Sécurité sociale aurait vu son déficit atteindre 19,7 milliards d'euros.

Ce projet de financement s'attaque en majorité à la branche maladie qui reste la plus déficitaire avec 5,1 milliards d'euros. Le déficit de la branche retraite devrait aussi diminuer et passer de 5,2 milliards en 2012 à 4 milliards d'euros.

Le gouvernement recommande aussi une meilleure « maitrise des prescriptions médicales » et une amélioration de la collaboration entre les médecins de ville et les hôpitaux pour éviter que les malades aillent systématiquement aux urgences hospitalières qui seraient plus coûteuses.

Les Français aussi mis à contribution

Le gouvernement a aussi décidé de mettre à contribution les Français en tablant sur les recettes supplémentaires. Par exemple, la bière sera plus lourdement taxée, il faudra compter 5 centimes d'euros de plus pour un demi.

Un relèvement des droits à la consommation du tabac est également prévu pour juillet 2013. Les retraités se feront prélever 0,15 % de leur pension en 2013 et 0,3 % en 2014.

Une autre réforme est prévue pour les travailleurs indépendants. Le tout rapporterait plusieurs milliards d'euros pour 2014 et permettrait de réduire de façon conséquente le déficit de la Sécurité sociale.