Menu Search

Les CAF auraient rattrapé leurs retards

Article publié le 27/05/2011 à 16:02

Après plusieurs mois de guichets temporairement fermés et de mobilisation des troupes, les caisses d'allocations familles auraient réussi à revenir à un niveau "normal" de traitement des dossiers. La CNAF se félicite, le personnel déchante.

Les CAF auraient rattrapé leurs retards

Un retour à la normale pour l'administration

Selon une déclaration d'Hervé Drouet, directeur général de la Caisse nationale d'allocations familiales (CNAF), l'opération "fermeture des caisses au public" aurait été un franc succès. Depuis quelques mois, de nombreuses agences dans toute la France s'étaient en effet vu dans l'obligation de fermer leur portes au public, sur des périodes de parfois plus d'une semaine, au vu du nombre grandissants de dossiers en retard.

Le manque de personnel, lié à une forte augmentation du nombre de demandes d'aides ont ainsi entrainé des retards dans les traitements pouvant aller jusqu'à un mois.Un retard  pouvant entrainer de graves conséquences , certains allocataires ne pouvant parfois compter que sur ces aides pour vivre.

Les syndicats contestent

Le retour "à la normale" évoqué ce vendredi par le DG de la CNAF est loin de faire l'unanimité. Les syndicats dénoncent une situation inchangée quant au personnel, ces derniers n'étant que trop peu nombreux face à la recrudescence des dossiers et des demandes "de plus en plus complexes". Une surcharge rendant les conditions de travail pour les agents, "de la fatigue, du stress".

Malgré l'optimisme voulu par la direction, la météo ne semble pas encore au beau fixe au royaume des allocations familiales.