Menu Search

Retraites : une réforme attendue selon un sondage Ipsos

Article publié le 03/05/2013 à 14:33

Cette actualité est archivée et date de mai 2013.
Les informations qu'elle présente sont à considérer à date de publication ou à vérifier.

Un sondage Ipsos montre que les Français sont inquiets au sujet de leur future retraite. Ils privilégient toujours l’allongement de la durée de cotisation, mais attendent une réforme en profondeur.

Retraites : une réforme attendue selon un sondage Ipsos

La retraite : un sujet d’inquiétude pour les Français

Les Français s’inquiètent au sujet des modalités de leur future retraite : c’est ce que montre le dernier sondage Ipsos-UMR (Union Mutualiste Retraite) -Corem (Complément Retraite mutualiste). Cette inquiétude est partagée, selon l’enquête, par 8 personnes sur 10, il est davantage marqué chez les femmes, les personnes ayant entre 35 et 44 ans et les actifs occupés.

Le montant de la retraite est la principale préoccupation évoquée, ainsi que le niveau de vie à la retraite (à 71 %), la capacité à vivre de façon indépendante (à 58 %) et la santé et l’accès aux soins (57 %).

Un désir de réforme, mais peu d’enthousiasme

Selon le sondage, 63 % des Français seraient pour une réforme « en profondeur » du système de retraite, contre 31 % qui se prononcent pour des aménagements à la marge.

Pourtant, aucune des mesures proposées sans le cadre de l’enquête ne suscite beaucoup d’enthousiasme. Les Français craignent la solution consistant à une baisse des pensions de retraite, et préfèrent, à choisir, l’allongement de la durée de cotisation, ce qui revient à repousser l’âge de la retraite.

En effet, 72 % des interviewés ne jugent ni nécessaire ni souhaitable de taxer davantage les retraités, un avis qui semble être partagé par toutes les tranches de population.

Source image: Flickr (schnaars/CC-by-sa)